Chroniques

Chronique#34 ♦ « Ernest&Rebecca T1 : mon copain est un microbe » de Guillaume Bianco et Antonello Dalena

Je m’appelle Rebecca. J’ai six ans bientôt et demi et je suis souvent malade. En plus, mon papa et ma maman veulent se séparer et ça me rend triste. Heureusement Ernest est là pour me remonter le moral. Ernest, c’est un super microbe et un super copain ! Je l’ai attrapé un jour de pluie. Ensemble, on rigole bien…

Découvert lors des 48H BD

Alors, il m’a donné envie de le découvrir parce que la libraire en a parlé avec une maîtresse de CE1 devant moi. Elle avait mis tellement d’enthousiasme à lui donner du crédit que cela m’a interpellé. Alors, je l’ai pris pour connaître cette histoire.

Je dois dire que je ne m’attendais pas à en rire aussi souvent ! Cette BD est une petite perle que je suis vraiment heureux d’avoir découvert. Donc on suit Rebecca, une petite fille de six ans, qui a le système immunitaire faible et donc, qui tombe souvent malade. A côté de cela, ses parents n’arrêtent pas de se disputer et sont sur le point de se séparer.

Rebecca adore la chasse à la grenouille et lors d’une d’elles, elle rencontre Ernest, un microbe. Mais pas n’importe quel microbe ! Le plus ancien, le plus malin et le plus robuste des microbes ! Ensemble, ils vont devenir amis. Ernest va apprendre à Rebecca à comment devenir un microbe. Le savoir-vivre microbien est à mourir de rire ! Et bien sûr, elle va le mettre en pratique pour que ses parents se remettent ensemble ce qui amène a des scènes loufoques.

Elle a aussi un médecin attitré puisqu’elle est souvent malade, le Dr Fakbert. Elle ne l’aime pas et trouve qu’il lui fait toujours des choses qu’elle ne veut pas comme par exemple « la spatule de la mort » ou encore la soigner donc tuer Ernest. Elle se rebelle donc en face de lui.

Elle a aussi une grande soeur, Coralie. Elle a 14 ans et s’enferme souvent dans sa chambre. Cependant, les quelques fois où on les voit interagir, on y voit vraiment les relations entre soeurs mais en même temps, je ne peux qu’être attendri face à elles qui doivent subir les engueulades entre leurs parents. Coralie a la pique facile qui aime à rappeler à ses parents leurs disputes. On peut percevoir comment les enfants voient la séparation des parents et comment cela les touche.

Le plus dans cette histoire magnifique, c’est qu’on apprend à connaître les virus et les maladies. Ernest va protéger Rebecca des autres virus tout en lui expliquant ce qu’ils sont. Les virus sont tous représentés de formes et de caractères différents avec leur propre nom. Dans ce premier album, on a rencontré Hank, le tétanos et Barnabé, la varicelle. Mais le pire, c’est qu’on pourrait s’attacher à ces virus tellement ils sont mignons !!

Les virus, microbes et maladies

Ernest&Rebecca T1 : mon copain est microbe de Guillaume Bianc et Antonello Dalena ♦ Le Lombard ♦ 2013 ♦ 48 pages ♦ 10,95€ ♦ Genre : Bande dessinée

Excellente lecture

Cette chronique participe au challenge « Je suis éclectique »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s