Chroniques

Chronique#19 ♦ « La Vénus d’Ille » de Prosper Mérimée

Une beauté merveilleuse, un corps parfait, des contours si purs, des formes exquises et voluptueuses. Mais sur son visage, l’incroyable beauté le dispute au dédain, à l’ironie, à la froide cruauté… C’est Vénus sortie de terre, l’idole redoutable et magnifique. Éternelle. Fascinante. À quoi songeait l’impétueux jeune homme en lui passant l’anneau nuptial ? Le malheureux ! Quel infernal hymen vient-il de sceller ? Car c’est elle qui viendra réclamer son dû le soir des noces ! Le sage se moque des visions et des apparitions surnaturelles. Le raisonneur fait fi des mises en garde, il se rit de prétendus fantômes et des récits à dresser les cheveux sur la tête. Redoutable erreur…

L’histoire est fluide et les indices sont éparpillés dans le récit. On le repère facilement et on fait des suppositions. Les événements viennent au compte-gouttes pour ensuite être entièrement déversés à la fin levant un voile vermeille sur un mystère intact. Pourtant, rien après le point final vous confirme les suppositions bien que les indices soient très marquants d’aucun n’est vraiment confirmé.
Une écriture limpide et simple mais tellement remplie de richesse.

La Vénus d’Ille de Prosper Mérimée ♦ Librio ♦ 2003 ♦ 2.00€ ♦ Genre : Classique

Bonne lecture
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s